Prédécesseurs

JACQUET DE LA GUERRE, Élisabeth (1665-1729)

Élisabeth JAQUET DE LA GUERRE (1665-1729). Fille d’un organiste, elle se fit connaître très tôt à la Cour comme enfant prodige. En 1684, après avoir épousé l’organiste Marin de La Guerre, elle commença à composer, faisant d’abord donner un petit opéra dans les appartements du Dauphin (Les Jeux à l’honneur de la Victoire, 1684) puis, dix ans plus tard, une tragédie lyrique à l’Académie royale de musique (Céphale et Procris, 1694). Son art d’instrumentiste prend corps dans ses pièces de clavecin, éditées en 1687. Ses sonates pour violon (1707) – qui comptent parmi les premières du genre en France – révèlent de grandes beautés, tout comme ses cantates françaises sur des sujets profanes ou sacrés.

[Benoît Dratwicki]