Contemporains

BLANCHARD, Esprit-Joseph-Antoine (1696-1770)

Esprit Joseph BLANCHARD (1696-1770). Formé à la maîtrise de Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence, Blanchard devient Maître de musique de Saint-Victor de Marseille puis de la cathédrale de Besançon. En 1732, un de ses motets est joué au Concert Spirituel, à Paris, et son Laudate Dominum y est si apprécié qu’il sera rejoué fréquemment. À partir de 1734, il dirige la maîtrise d’Amiens avant de remplacer Bernier dans sa charge de Sous-Maître de musique de la Chapelle royale ; nommé « maître des pages de la Chapelle » en 1748, il est anobli par Louis XV en 1764. Prenant ses fonctions à la Cour très à cœur, Blanchard entre à plusieurs reprises en conflit avec les Surintendants de la Musique de la Chambre, dont François Colin de Blamont. Il fait encore partie du jury du concours de grand motet institué par Antoine Dauvergne, alors directeur du Concert Spirituel, au début des années 1760, et bien qu’ayant cédé sa charge, il dirige la musique des funérailles de la reine Marie Leczinska à la Chapelle royale. À sa mort, on juge sa musique « extrêmement savante » ; et en effet, sa production compte une quarantaine de grands motets qui évoluent vers un style de plus en plus moderne (emploi des cors et des clarinettes, utilisation de nouvelles structures comme la forme sonate…).

[Benoît Dratwicki]