Quelques chanteurs français des XVIIe et XVIIIe siècles

GÉLIN, Nicolas (1726-1810)

Nicolas GÉLIN (1726-1810). Chanteur né à Prangey (Haute-Loire) et mort à Creil-sur-Oise. Doué d’une voix de basse-taille sonore et gracieuse, il chanta à l’Académie royale de musique de 1750 à 1779, remplaçant Chassé comme chef d’emploi et terminant sa carrière en créant Iphigénie en Aulide, Alceste et Armide de Gluck. De Rameau, il chanta notamment Oromasès dans Zoroastre (1749), le rôle-titre d’Anacréon en 1754 et 1757, Canope dans Les Fêtes de l’Hymen et de l’Amour pour la reprise de 1754, Anselme dans Les Paladins (1760), et Pollux dans Castor et Pollux lors de la reprise de 1763. Entre 1750 et 1772, il fut un récitant apprécié au Concert Spirituel. Il fut pensionné en 1780 comme vétéran de la musique de la Chambre. Il avait épousé en 1774 Mlle Lany, danseuse à l’Opéra. 

D’après le Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, sous la direction de Marcelle Benoit, édition Fayard.
Notice de Raphaëlle Legrand.